logo
  Join        Login             Stock Quote

Les compressions budg?taires forcent les administrations publiques ? revoir leurs mod?les de prestation de services

Wednesday, December 12, 2012 9:02 AM


Des réformes d'envergure visent à améliorer le service, à réduire les coûts et à adapter la prestation

TORONTO, le 12 déc. 2012 /CNW/ - Le Mowat Centre de la School of Public Policy & Governance de l'Université de Toronto (Mowat Centre) et KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L. (KPMG) ont publié aujourd'hui un nouveau rapport intitulé Integrating Human Services in an Age of Fiscal Restraint. Dans divers domaines - de la protection de l'enfance à la sécurité du revenu, en passant par les services aux personnes handicapées et le développement des jeunes -, la nécessité d'adopter une approche commerciale, axée sur les résultats, pour la prestation de services sociaux se fait de plus en plus sentir dans le secteur public.

« Le ralentissement économique a lourdement grevé le budget de l'État, en même temps qu'il a fait augmenter la demande pour des services à la personne, affirme Matthew Mendelsohn, directeur du Mowat Centre. Les pressions budgétaires, les nouvelles attentes des citoyens et l'évolution de la technologie obligent les administrations publiques à revoir leur modèle de prestation de manière à améliorer les services tout en diminuant les coûts. »

C'est dans ce contexte, auquel s'ajoute la rareté des projets d'intégration de services à la personne, que la publication Integrating Human Services in an Age of Fiscal Restraint évalue l'un des plus importants projets d'intégration au Canada, le programme de services sociaux et aux personnes de la région de Peel en Ontario, et tente de répondre aux questions suivantes :

  • Quelles leçons peuvent tirer les autres administrations publiques d'une organisation gouvernementale qui a réussi à instaurer un modèle de prestation intégré pour les services à la personne?
  • Quels sont les obstacles au changement et comment peut-on les surmonter?
  • Quelles mesures de rendement et quels mécanismes de rétroaction a-t-on utilisés?
  • Comment les projets d'intégration des services à la personne permettent-ils d'offrir de meilleurs services à moindres coûts?

L'étude Integrating Human Services in an Age of Fiscal Restraint dresse un certain nombre de constats utiles pour les administrations publiques qui entreprennent d'importants projets d'intégration et, de ce fait, prouve que de tels projets entraînent une perturbation minime des services, des économies durables, une plus grande accessibilité des services et de meilleurs résultats pour les clients. En voici les faits saillants :

  • L'intégration des services s'accompagne inévitablement de coûts initiaux et de bouleversements à court terme pour le personnel. Une réforme bien gérée et axée sur le bien collectif renforcera la légitimité de la direction et obtiendra l'appui des employés.
  • La composition de l'équipe responsable de l'intégration doit correspondre au nouveau cadre d'exploitation. Les membres de cette équipe doivent être choisis en fonction de leurs compétences et des volets à représenter, mais aussi en fonction de leur mentalité et de leur adhésion au nouveau mode de fonctionnement.
  • Pour assurer la réussite d'une intégration, il faut planifier rigoureusement, de la collecte d'éléments probants à l'anticipation de la résistance, en passant par la mise en place de mécanismes de rétroaction.
  • Il ne faut pas sous-estimer les défis que présente le remplacement d'anciens systèmes (p. ex., les systèmes informatiques dédiés à un programme en particulier) qui n'ont jamais été conçus pour interagir les uns avec les autres.
  • Pour faciliter l'intégration et décloisonner l'organisation, il est souhaitable d'encourager un comportement collaboratif au moyen d'objectifs de rendement, d'évaluations du personnel, de possibilités d'avancement et marques de reconnaissance publique.

« Les administrations publiques sont aux prises avec une hausse de la demande pour des services à la personne, alors que les budgets sont de plus en plus serrés, constate Craig Fossay, associé du groupe Secteur public de KPMG. Cette contradiction entre l'offre et la demande amène la révision des modèles de prestation de services et explique en partie la popularité croissante des programmes d'intégration des services. »

Bien qu'il n'existe pas de modèle universel, la plupart des projets d'intégration promettent les avantages suivants : accès simplifié aux services, temps de réponse plus rapides, répartition judicieuse des ressources, soutien personnalisé, amélioration de la satisfaction de la clientèle, meilleure réactivité des effectifs et réduction des coûts d'exploitation.

Rappelons que les administrations qui veulent intégrer leurs services à la personne doivent surmonter un certain nombre d'obstacles : structure administrative, restrictions légales concernant le partage de données, relations de travail, compétences du personnel, résistance de l'organisation, partenaires de prestation de services aux positions bien arrêtées et délais entre la mise en œuvre du projet et la réalisation des économies.

« L'implantation d'un changement organisationnel majeur n'est pas une mince tâche, déclare Christine Roughead, leader spécialisée, Centre d'excellence pour les services sociaux et aux personnes, KPMG. C'est vrai de toutes les entités publiques, peu importe la région. Aujourd'hui plus que jamais, les administrations publiques du monde entier doivent mettre en commun leurs pratiques exemplaires, leurs expériences et leurs réflexions de manière à accroître leur capacité à répondre aux besoins essentiels de la population. »

Si le processus à adopter pour réformer la prestation de services dépend du contexte, les obstacles et les risques comme ceux auxquels a été confrontée la région de Peel sont plutôt courants. Les stratégies déployées par la région de Peel s'avéreront particulièrement utiles pour toute administration publique qui entreprend des réformes d'envergure en période de vaches maigres. Pour télécharger le rapport, cliquez ici.

Suivez @MowatCentre et @KPMGauCanada sur Twitter pour obtenir plus de renseignements sur l'innovation politique et les principales conclusions du rapport Human Services in an Age of Fiscal Restraint.

Mowat Centre
Le Mowat Centre est un centre de recherche indépendant sur les questions de politique publique. Il est situé à la School of Public Policy & Governance de l'Université de Toronto.

Se fondant sur des données probantes, le Mowat Centre est la voix impartiale de l'Ontario sur les questions de politique publique. Il effectue des études collaboratives en politique appliquée, propose des recommandations novatrices qui s'appuient sur ses recherches et suscite des débats publics sur les plus grands enjeux nationaux.

KPMG
KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., cabinet d'audit, de fiscalité et de services-conseils (kpmg.ca) et société canadienne à responsabilité limitée constituée en vertu des lois de l'Ontario, est le cabinet canadien membre de KPMG International Cooperative (« KPMG International »). Les cabinets membres de KPMG comptent 145 000 professionnels dans 152 pays.

Les cabinets indépendants membres du réseau KPMG sont affiliés à KPMG International, entité suisse. Chaque cabinet membre est une personne morale distincte et indépendante, et se décrit comme tel.


SOURCE : KPMG LLP

Laura Rosen Cohen
Directrice des communications
Mowat Centre for Policy Innovation
416-978-7081
laura@mowatcentre.ca

Michael Bodsworth
Directeur national, Relations avec les médias
KPMG au Canada
416-777-3407
mbodsworth@kpmg.ca

Rosanna Armata
Spécialistes des communications
Services à la personne, région de Peel
416-569-1353
rosanna.armata@peelregion.ca

(Source: CNW )
(Source: Quotemedia)

Advertisement
Advertisement



Fundamental data is provided by Zacks Investment Research, and Commentary, news and Press Releases provided by YellowBrix and Quotemedia.
All information provided "as is" for informational purposes only, not intended for trading purposes or advice. iStockAnalyst.com is not an investment adviser and does not provide, endorse or review any information or data contained herein.
The blog articles are opinions by respective blogger. By using this site you are agreeing to terms and conditions posted on respective bloggers' website.
The postings/comments on the site may or may not be from reliable sources. Neither iStockAnalyst nor any of its independent providers is liable for any informational errors, incompleteness, or delays, or for any actions taken in reliance on information contained herein. You are solely responsible for the investment decisions made by you and the consequences resulting therefrom. By accessing the iStockAnalyst.com site, you agree not to redistribute the information found therein.
The sector scan is based on 15-30 minutes delayed data. The Pattern scan is based on EOD data.